Liste des communiqués de presse

Picouly régale à la Banque alimentaire de Nancy et Meurthe-et-Moselle
08/09/2017

 

La culture a du cœur. La preuve avec la présence, hier soir, de l’écrivain Daniel Picouly dans l’enceinte de l’association, dans la zone du Marché de gros. C’est Françoise Rossinot, marraine de la BA, qui l’avait invité.Geneviève Pupil et toute son équipe recevaient à la Banque alimentaire, Philippe Mahé, préfet, André Rossinot (Métropole), Françoise Rossinot (commissaire du « Livre sur la Place), Laurence Champier (directrice Fédé BA) les élus et représentants de l’Etat, solidaires de la BA.

Le gâteau « Le Livre sur la Place » entre les mains de Daniel Picouly

Françoise Rossinot, marraine de la Banque alimentaire, déclare : « Je me suis demandé ce que je pouvais leur offrir sinon un écrivain ? Une équipe qui a du cœur avec l’écrivain qui n’est pas superficiel ».Daniel Picouly est issu d’une famille nombreuse : « Je sais ce que je dois à l’aide publique. Lorsque nous avions des bons pour aller chercher des chaussures, elles étaient toutes jaunes. Nous savions que tous les gosses dans le besoin avaient des pompes jaunes. Alors, avec les copains, nous les avions teintes ».Varduhi Rulabyan, une bénévole, a réalisé le gâteau de la soirée « Le Livre sur la Place », qui a suscité de nombreux applaudissements.Epicerie itinérante« Nous voulons lutter contre le gaspillage et contre la précarité alimentaire. Devant le nombre croissant des bénéficiaires, nos stocks s’amenuisent. Si l’aide alimentaire est assez bien déployée dans les villes, il reste beaucoup à faire en milieu rural. Nous envisageons la création d’une épicerie itinérante. Un grand merci à tous et notamment à l’ensemble des collaborateurs qui aident l’homme à se restaurer ».

nouveau partenariat
16/01/2017
Baccarat Une banque incontournable
18/08/2016

Baccarat Une banque incontournable

18/08/2016 à 05:00 Vu 15 fois
 
 
Les responsables et les bénévoles de la banque alimentaire bachamoise prêts pour mardi.

Les responsables et les bénévoles de la banque alimentaire bachamoise prêts pour mardi.

La banque alimentaire vole au secours de ceux qui ne mangent pas à leur faim. Elle fonctionne grâce aux bénévoles, des hommes et des femmes, et avec peu d’argent, juste le nécessaire pour les dépenses inévitables, le tout dans une transparence totale.

L’association reçoit les denrées alimentaires, parfaitement consommables, offertes gratuitement par des fabricants, les moyennes et grandes surfaces, les pouvoirs publics…

L’été est une saison appropriée aux moments de détente, aux vacances, mais aussi à l’oubli d’une réalité. Cependant, il existe pourtant des personnes préoccupées. Après quelques semaines de répit à réorganiser et réapprovisionner les rayonnages en nourriture en provenance de Nancy où ils ont toute l’année l’habitude de s’approvisionner, les bénévoles de l’antenne bachamoise n’auront fermé les locaux d’accueil qu’un mois, répondant à leur mission d’accueillir et de servir à la banque alimentaire chaque mardi soir ceux qui travaillent et le mercredi matin, les autres. Depuis début janvier, 8.500 personnes y auront ainsi été accueillies. Ce sont quelque cinq à six tonnes de nourriture rapportées chaque 15 jours à raison de trois ou quatre voyages (en fonction du tonnage) depuis la cité ducale.

Distributions chaque mardi de 18 h 15 à 19 h 30 h et mercredi de 8 h 15 à 12 h 15, salle Adrien Rousselot au Quartier Haxo.

A savoir

La banque alimentaire reprendra ses distributions le mardi 23 août à 18 h 15. Si elle connaît une certaine stabilité de ses demandeurs, il lui est cependant nécessaire, en cas de renouvellement, d’appliquer des règles. Se munir des documents suivants : situation CAF (prestations diverses, AL, etc.) ; justificatifs de loyer ; justificatifs de la vie courante (EDF, GDF, assurances, téléphone, internet, RC et voiture…) ; prêts, autres dépenses…

Le CCAS stipule que le reste à vivre à prendre en compte pour bénéficier d’un accès à l’aide alimentaire par le biais de l’association ABBA est de 7 € maximum par personne et par jour de calendrier, et ce, pour l’année 2016.

En pratique

La banque alimentaire reprendra ses distributions le mardi 23 août à 18 h 15. Si elle connaît une certaine stabilité de ses demandeurs, il lui est cependant nécessaire, en cas de renouvellement, d’appliquer des règles. Se munir des documents suivants : situation CAF (prestations diverses, AL, etc.) ; justificatifs de loyer ; justificatifs de la vie courante (EDF, GDF, assurances, téléphone, internet, RC et voiture…) ; prêts, autres dépenses…

Le CCAS stipule que le reste à vivre à prendre en compte pour bénéficier d’un accès à l’aide alimentaire par le biais de l’association ABBA est de 7 € maximum par personne et par jour de calendrier, et ce, pour l’année 2016.

le QUEBEC à Nancy
16/08/2016

Social - La banque alimentaire de Meurthe-et-Moselle a rencontré leurs homologues québécois Vandoeuvre : solidarité entre québécois et français

13/08/2016 à 05:02, actualisé à 15:48 Vu 103 fois
 
 
Lynda Bouchard, directrice des « Frigos Pleins » à Saint-Damien-de-Buckland (Québec)   et Geneviève Pupil, présidente de la Banque Alimentaire de Nancy.

Lynda Bouchard, directrice des « Frigos Pleins » à Saint-Damien-de-Buckland (Québec) et Geneviève Pupil, présidente de la Banque Alimentaire de Nancy.

En vacances dans sa famille en Lorraine, Lynda Bouchard, Directrice Générale de l’association « Les Frigos Pleins » (similaire à la Banque Alimentaire française) implantée à Saint-Damien de Buckland (une commune rattachée à la Municipalité Régionale de Comté de Bellechasse dans la province de Québec) a rencontré Geneviève Pupil, présidente de la Banque Alimentaire de Nancy, et ses équipes basées rue Jean Mermoz à Vandoeuvre-lès-Nancy. « Comme en France, chaque jour, des centaines de milliers de Québécois, souffrent de difficultés financières et manquent de moyens pour s’alimenter convenablement, constate Lynda Bouchard ». En 1988, la fondation « La Fédération des Moissons du Québec », fut créée. Elle regroupe 19 Banques Alimentaires régionales (une par MRC). Comme la BA 54, elles jouent le rôle de centres de tris régionaux et redistribuent vers ses plus petites structures comme « Les Frigos Pleins ». Celle de MRC Bellechasse, se compose de 4 salariés et de 50 Bénévoles. À la différence des Banques Alimentaires françaises, « Les Moissons » et membres affiliés ont le droit de congeler les denrées et de distribuer au-delà des dates limite de consommation (DLC), après avoir demandé et obtenu l’accord des autorités compétentes. Comme en France, des ateliers de transformation (ateliers cuisine, emballage en plus petit format, jardinage…) sont aussi assurés au sein de ces associations. Ils ont comme but d’aider les personnes à retrouver des liens sociaux. Tous les ans, au moment des fêtes de fin d’année, les bénévoles québécois sollicitent la population dans différents endroits pour récolter des denrées. Cette opération porte le joli nom de « cueillette de solidarité ». Elle correspond à la collecte nationale du dernier week-end de Novembre organisée par la Banque Alimentaire en France. Au cours de cette visite, des liens solides ont été tissés. Si l’occasion s’offre à eux, les membres de la Banque Alimentaires de Nancy ne manqueront pas de rendre visite à Lynda Bouchard, dans sa région des Chaudières-Appalaches.